Défi piloter un hélicoptère

IMG_8592J’ai toujours eu envie de voler en hélicoptère. Le baptême ne s’est fait que tard quand en Nouvelle-Zélande mon frère et moi avons participé à une randonnée sur le Fox glacier et que nous avons été déposés en hélicoptère. J’ai adoré la sensation et j’ai tout de suite eu envie de prendre le contrôle de ce gros insecte mécanique. Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, et un an plus tard, pour mes 30 ans, l’homme m’a offert la fabuleuse opportunité de piloter un hélicoptère.

IMG_8626Ca s’est passé le temps d’une matinée timidement ensoleillée dans le coin de Borehamwood à une heure au nord de Londres. Après un cours théorique, on passe à la pratique. L’hélicoptère est tout petit, il y a juste assez de place pour le pilote et moi. Il prend les commandes pour décoller et éloigner la bête, m’explique quel manche actionne quoi, et très vite me donne une commande, puis deux, puis trois! Oui oui, pendant un bref moment, je suis toute seule aux commandes. Et je peux vous dire que ça se sent, car l’hélicoptère ne se comporte plus de la même manière. On utilise ses deux mains et un pied pour contrôler toutes les directions de l’appareil, avant-arrière, droite-gauche et haut-bas. Pour cette phase qui consiste à survoler un terrain, prendre un virage et revenir, je m’en sors très bien.

IMG_8618Le deuxième exercice consiste à stagner en l’air, à quelques mètres du sol seulement, le but étant de garder l’hélicoptère le plus immobile possible. Ca parait simple dit comme ça, mais c’est beaucoup plus compliqué que de le faire avancer! Pour ce coup-là, je me retrouve aussi en total contrôle, mais pendant moins longtemps, car le moindre faux mouvement de ma part pourrait faire planter l’appareil en un rien de temps. Les trois commandes n’ont pas la même sensibilité et la difficulté consiste à jauger le degré d’inclinaison à donner à chacune. Sensations fortes assurées.

IMG_8631Après ces deux exercices et 20 minutes passées dans l’appareil, il est déjà temps de passer les commandes au suivant. C’est rapide c’est vrai, mais personnellement j’ai tout du même eu l’impression de bien profiter et je me suis régalée.

Pour ceux qui sont intéressés dans la région de Londres, je vous recommande Flying Pig Helicopters.

Premiers essais de light painting

Peindre avec la lumière

IMG_3611Le light painting, aussi appelé light art, c’est cette technique qui consiste à peindre avec un faisceau lumineux et capter le dessin pris dans ce mouvement sur une photo. Une fois qu’on a compris le truc (à savoir, permettre un temps d’exposition assez long pour que l’appareil capte la lumière mais pas trop pour ne pas se retrouver avec un cliché ébloui), on se retrouve à faire moult expérimentations. Attention, ça peut durer toute la nuit. Quant à nous, on a photographié cette série depuis le refuge de Mount Fyffe, qui domine la superbe péninsule de Kaikoura dans l’océan Pacifique, à l’est de l’île sud de la Nouvelle-Zélande. À la base, j’avais envie de m’essayer au light painting pour réaliser une carte d’annif pour les 30 ans d’une amie. Je ne sais pas si elle a réussi à lire son surnom! Plus facile que l’écriture, le battement de cœur, mon préféré. On est quand même resté très basique pour ce premier essai, et j’aimerais beaucoup m’y atteler de nouveau.

Pour s’essayer au light painting, il faut :

– un ou plusieurs faisceaux – pinceaux

– un décor grandeur nature en toile de fond

– un trépied

– un appareil photo avec retardateur (ou une télécommande, ou une bonne âme qui appuie sur le bouton)

– une tenue sombre (voyez comme ma superbe veste bleu ciel est difficilement manquable)

IMG_3590

Premier coup de pinceau

IMG_3592

Faisceau blanc, faisceau rouge, et un fantôme heureux au milieu

IMG_3599

My dear Choca friend…as-tu réussi à lire ton nom?

IMG_3604

Coeur…d’un battement à l’arrêt

IMG_3608

S&S, très graphique

IMG_3612

La flèche pointe là où on habitait à Kaikoura

IMG_3618

Merry Christmas!

IMG_3621

Petite baleine? Non, dauphin obèse

IMG_3625

Et une étoile de plus dans cette nuit noire

.

Voir tous les défis

Défi conduire à gauche

Pour comprendre ce défi, il faut savoir que je conduis déjà très peu à droite ! Peut-être l’équivalent de 5 semaines en 10 ans de permis. Alors forcément quand en plus il s’agit de prendre le volant du « mauvais côté »!…Ceci étant dit je ne fais pas dans la demie-mesure. Quand j’ai pris le volant c’était pour 1/ emmener mon amoureux sur la route des vins et des châteaux de la Loire (sympa la meuf), 2/ éviter des nids de poules gigantesques sur les routes du sud marocain, ou encore 3/ tester l’adhésion des pneus sur la glace des Hautes Laurentides au Québec. Vous voyez, la conduite pour moi c’est comme la plongée pour d’autres, en rentrant je plante une petite épingle sur ma carte du monde! Et pourtant, j’ai été l’heureuse propriétaire d’une R5 surnommée WA. La pauvre, elle aura passé bien plus de temps en garage mort qu’avec moi!
Mais revenons à nos moutons (ha, je ne crois pas si bien dire!) Le défi complet c’est : conduire à gauche, sur une voiture automatique (alors que je n’ai eu affaire qu’à que des manuelles évidemment).

PS 1 : n’hésitez pas à vous moquer, clairement la vidéo est là pour ça…moi perso quand j’ai le cafard je la regarde vite fait bien fait, tant de ridicule me détend!

PS 2 : je n’ai absolument rien contre les asiatiques…ah la la qu’est-ce que le volant ne nous fait pas dire!

Avril 2013

Durée : 1 min 20 sec.

Voir tous les défis

Pop in the City – course et challenges à Aix

Pop in the city, c’est le raid urbain 100% féminin auquel j’ai participé avec Amandine et ensemble, nous avons formé l’équipe 87.

12 octobre 2013, Aix en Provence. Le froid est légèrement mordant et un petit vent frais s’est levé avec le soleil, mais il n’y a pas un nuage à l’horizon quand les 87 se rendent place Jeanne d’Arc. Sur le chemin, on voit affluer de plus en plus de T-shirt orange. A 8h30, une foule de popeuses s’échauffe suivant les instructions de quatre coach break-dancers. Lunettes cœur, foulards, perruques, certaines équipes n’ont pas hésité à sortir le grand jeu pour se reconnaître dans la foule. Les 87 sont restées discrètes et ne savent pas encore à quoi s’attendre.

9h. Les organisatrices sonnent le départ de la course. Une nuée d’œstrogènes se rue vers une pancarte : chaque équipe doit trouver une autre équipe à l’aide de leur dossard afin d’aller retirer le roadbook. Une fois les épreuves en main, chaque équipe développe sa stratégie. Les 87 se posent 5 minutes pour trouver les réponses aux énigmes et se lancent assez vite vers le premier challenge…

Voici la liste des défis qu’on a réalisé parmi les cinq catégories Sport, Art, Culture, Extrême et Solidarité.

Football américain
Les Argonautes, première équipe de France, nous entraîne sur un parcours d’entraînement. Blocage, plaquage, et on affronte aussi une autre équipe, deux contre deux.
Le ressenti : Apparemment j’ai une grosse tête, on a mis un moment à trouver un casque à ma taille! On a aimé commencer par ce challenge, ça défoule!

IMG-20131013-WA0013

Pictionnary lumineux
L’une dessine, l’autre devine. Le dessin se fait sur un grand panneau couvert de diodes qui s’éclairent au contact de l’eau.
Le ressenti : on aurait bien fait encore une petite dizaine de mots chacune tellement on s’amusait, mais il ne faut pas oublier que Pop in the City reste une course!

diodes

Ecole Nationale des Sapeurs Pompiers
Grimper la grande échelle et descendre une façade de 4 étages en rappel, trouver son chemin dans un labyrinthe dans le noir et la fumée, compléter un (mini) entraînement bootcamp…
Le ressenti : Pour nous, il y a eu l’avant et l’après bootcamp. Avant, on était toutes pimpantes. Après, beaucoup moins! L’échelle, c’est un fantasme réalisé. Le rappel, c’est trop rapide, mais qu’est-ce que c’est bon! Et le labyrinthe de fumée…voilà bien quelque chose qu’on ne refera probablement jamais!

pompier

Danse médiévale
On enfile robes et tuniques et on se joint à un groupe pour apprendre les pas d’une danse de Frunégonde.
Le ressenti : C’est drôle, très drôle! Heureusement la chorégraphie n’était pas trop compliquée, mais les pas s’accélèrent et on n’a pas intérêt à tourner à l’envers!

médiéval

Z chocolat
Déguster un verre de vin rouge et trois chocolats, et trouver quel chocolat s’accorde le mieux avec le vin. Une pause paradisiaque. Pour accéder à ce challenge, nous devions nous présenter avec la vidéo d’une déclaration d’amour…
Le ressenti : Sans surprise aucune, notre défi préféré, relevé haut le palais. On a quand même goûté le chocolat élu « meilleur du monde » cette année dans les superbes jardins du Pavillon Vendôme.

1381596065837

Mail art
Reproduire une oeuvre de Cézanne à sa façon sur une carte postale, ensuite envoyée à la personne de notre choix.
Le ressenti : Amandine à fait le côté gauche, moi le droit. C’est moderne, intéressant…ça fait surtout un bon souvenir!

IMG-20131013-WA0002

 

IMG-20131017-WA0000

Yanis

Pour chaque popeuse qui montait la tour de contrôle de la caserne et accrochait un bracelet au balcon, Pop in the City a reversé 10€. Au total, 1000€ ont été récoltés pour Yanis, atteint d’une infirmité motrice cérébrale.
Le ressenti : ça ressemblait un peu au challenge de l’échelle chez les pompiers, mais on aime bien prendre de la hauteur.

J’accède
Recenser les conditions d’accessibilité pour personnes à mobilité réduite des commerces d’Aix. Les 87 se sont chargées d’une pharmacie et d’une banque.
Le ressenti : on a perdu pas mal de temps avec ce challenge car les adresses qu’on devait recenser n’étaient pas à côté. Mais évidemment on est ravie de s’être rendues utiles.

Natation synchronisée
Réaliser un parcours d’une longueur mêlant enchaînement imposé et figure libre. Pour accéder au défi, nous devions nous présenter maquillées outrancièrement.
Le ressenti : On n’a pas fait un sans faute sur ce coup là (plutôt baleines que sirènes), mais on avait la pression de terminer la course.

En sortant de la piscine, c’est cheveux, vêtements et maquillage dégoulinants que j’arrête une voiture sortant du parking pour lui demander de nous rapprocher. Il nous reste tout juste une demi heure pour rejoindre la ligne d’arrivée située au point de départ, place Jeanne d’Arc. 16h45, épuisées mais ravies, nous finissons dans les temps, avec 10 challenges au compteur.

Pour clore la journée (après une bonne douche), l’équipe nous a ramené à l’ENSOSP au milieu des camions, lances et échelles de pompier pour une soirée insolite et chaleureuse. Dégustation de vin, bar à cocktails, petits fours et dance floor…les popeuses vident les derniers 10% d’énergie qu’il leur reste!

20131012_194142

IMG-20131013-WA0007

 

Bilan

Déjà c’était top de découvrir Aix sous cet angle (le lendemain, je me suis baladée dans Aix et je suis allée découvrir les lieux des challenges que nous n’avions pas eu le temps de faire). On aurait probablement réalisé un ou deux défis de plus si on n’avait pas compris les instructions de travers! On pensait qu’il fallait valider les défis dans l’ordre de la ligne, alors qu’il suffisait de compléter une ligne (peu importe l’ordre). Bon, on a compris avant la fin de la journée quand même hein…mais on est passé deux fois devant des challenges qu’on aurait pu réaliser! La prochaine fois, on quadrillera la carte dès le départ pour éviter de courir dans toutes les directions et optimiser le temps.  Et sinon? On s’est ré-ga-lées. Les épreuves étaient toutes originales, les volontaires adorables, l’organisation impeccable, les leadeuses drôles et entraînantes. C’était une journée exceptionnelle, à refaire sans faute!

.

Pour en savoir plus sur le raid, rendez-vous sur la page Facebook de Pop in the City.

.

Voir tous les défis

Défi saut dans le vide

– vidéO –

Défi « Sauter dans le vide à plus de 100 mètres »

DSCN5932Fraîchement débarqué en Nouvelle-Zélande et qui plus est à Queenstown, capitale mondiale de l’adrénaline, mon frère m’embarque dans ce défi, qui va s’avérer difficile à relever…Le but : se lancer dans un canyon de 109 mètres, pour une chute libre de 60 mètres en 2 secondes, à l’issue de laquelle on se balance sur 200 mètres, tranquillement assis dans son baudrier. Après un premier saut en tandem exécuté sans réfléchir, les organisateurs de Shotover Canyon Swing nous propose un second saut pour 5$…On choisit donc de faire chacun le sien. Boostée par l’adrénaline du premier saut, je choisis de me lancer en arrière pour le second. Mais je tombe dans le piège de l’erreur à ne pas commettre, je réfléchis une seconde de trop. D’ailleurs c’est idiot, car se lancer dans le vide est irrationnel et fou de toute façon, il n’y a rien à réfléchir! Mon frère, qui a réalisé son second saut sur la « chaise de la mort » basculée en arrière dans le vide, vous dira sûrement le contraire.

sauts
Tandem / mon second saut / Loy et la chaise de la mort
Le second saut  Loy
Le second saut Loy

Avril 2013

Durée : 5 min 37 sec.

Voir tous les défis