A pas de velours…

Comment se peut-il qu’un troupeau d’éléphants charge dans le salon du 1er? Nous au rez-de-chaussé nous habitons un charmant 30m2…et le voisin du dessus aurait un salon versaillais (et un troupeau d’éléphants??) non c’est peu probable. Alors on en vient à se demander combien de personnes peuvent bien habiter cet appartement. Bien sûr si nous avons affaire à la famille nombreuse qui habitait mon immeuble à Vincennes dans le temps, nous parlons d’une petite dizaine de personnes. Papa Routzkof, maman Routzkof, tonton, mamie et cinq enfants dans 27m2…et oui ça n’est pas un mythe. Mais n’entendant jamais la guitare manouche de mon ami roumain, je doute que ce soit eux.
La course folle reprend au-dessus de nos têtes, résonnant comme sur une scène de flamenco, et nous énumérons les possibilités. Déjà, il est vrai qu’on peut faire pas mal de bruit à deux. Ca fait déjà quatre jambes et vingt orteils, sans compter le mille-pattes qui fait des claquettes dans la cuisine. Ajoutez là-dessus un bébé. A quatre pattes, un bébé en bonne santé dispose de 4 points d’appui constants: main, coude, genou, pied (à multiplier par deux, enfin j’espère pour lui) et 2 points d’appui en option: les fesses, qui font un bruit sourd mais rebondi, et la tête (on ne le lui souhaite pas). Si le bébé est gardé par un parent âgé, deux pas las et traînants se joignent à l’orchestre avec le claquement sec et régulier de la canne. Quant aux grincements saccadés mais désaccordés, ils appartiennent aux griffes de Médor, qui galope joyeusement d’un bout à l’autre de la pièce et dérape sur le parquet fraîchement lustré, dans un fracassant « glissé-déposé ». Notez que je ne peux certifier la présence d’un chat, le félin étant d’une discrétion sans faille.
En considérant que cette analyse s’appuie sur un seul élément sonore (je vous épargne les éternuements intempestifs, les gémissements saisonniers, les sonneries de téléphone, raclages de gorge matinaux, et autres tapages), n’est-ce pas sidérant ce que l’on peut savoir de nos voisins rien qu’en les écoutant marcher, ramper, glisser?
Rien que là, ça fait 12 points d’appui…(si vous les comptez vous gagnez une glace!)