photo-diaries #4 : same sky, different day

Comment résister aux couleurs de ces couchers de soleil? Je n’en présente que deux mais j’en ai photographié bien plus et encore, je me suis limitée! Les deux clichés sont pris depuis le même endroit sur notre balcon sur l’île de Neiafu, dans le groupement d’îles de Vava’u à Tonga.

Neiafu sky 1

Neiafu sky 2

photo-diaries #3 : nature forte

Pour cette troisième session, je me suis penchée sur des tableaux de nature que j’aime appeler forte plutôt que morte. Les première (« branché ») et troisième (« giant grass ») photographies se font écho, tout comme la seconde (« down to earth ») et la quatrième (« shadows and dust »). Du coup il y a presque deux séries en une, mais comme le thème qui m’a inspiré reste le même, je préfère les garder ensemble.

branché

down-to-earth

giant-grass

shadows-and-dust

Moi qui déteste le flash, j’ai pourtant été agréablement surprise par l’effet qu’il donne à la terre craquelée dans la deuxième photo « down to earth ». Une fois n’est pas coutume…

photo-diaries #2 : sailing charts

Je prends un peu d’avance pour cette deuxième semaine vu que notre départ est imminent. La météo devrait être assez clémente pour laisser nos voiles s’étirer demain matin. Dernières courses, derniers réglages…on étudie les cartes de navigation et on fait les malins avec le compas, bien que le bateau soit équipé d’un GPS ;)

IMG_6014

IMG_6003

Ce qui m’amusait pour cette série était de travailler trois niveaux de plans différents, du plus proche au plus éloigné.

 

photo-diaries #1 : mirror puddles

Pour cette toute première série, j’ai choisi un thème qui m’est cher et que je vais avoir du mal à délaisser. Mais tout l’exercice d’un défi de ce genre consiste à chercher de nouvelles pistes, à explorer et tâtonner pour mieux s’étonner.

mirror puddle1

mirror puddle2

 

mirror puddle 3

 

Ces trois clichés de flaques ont été pris avec trois appareils différents : #1 compact, #2 reflex et #3 téléphone portable!

Tour d’horizon des oiseaux néo-zélandais en images

La Nouvelle-Zélande n’est pas un pays d’animaux dangereux. Pas de gros mammifère, de serpent ou de scorpion. Par contre, on peut y voir et y entendre des centaines d’oiseaux. Des petits, des grands, des curieux et des timides, des pieds palmés et des becs crochus, même des fainéants qui ne volent plus depuis des siècles! Voici un petit tour d’horizon des oiseaux néo-zélandais que l’on a eu le plaisir d’observer, exception faite du kiwi et du kakapo, dont je vous parle ici pour ne pas les vexer, bien que leurs clichés ne soient pas de moi.

Les marins

Le goéland

mouettes
Mouette ou goéland? Goéland ou mouette? Moi je m’y perds. Et vous?
mouette
Goéland trottinant sur une des plages du parc Abel Tasman

L’huîtrier

huitrier 2
L’huîtrier défend son nid bec et ongles! Si on s’en approche, il nous chasse avec un cri ressemblant à un sifflement aigu
huitrier
Huîtriers picorant sur une plage de Waiheke island

Le labbe

labbe
Aussi appelé skua, cet oiseau néo-zélandais s’aperçoit plutôt en haute mer, comme ici au large de la péninsule de Kaikoura

Le cormoran

cormoran
Ce cormoran-pie se faisait sécher au milieu des otaries à la colonie

Le héron

Cet échassier a été photographié sur Waiheke island
Cet échassier a été photographié sur Waiheke island
Héron se régalant d'un crabe (comme on le comprend!)
Héron se régalant d’un crabe (comme on le comprend!)

La mouette tachetée

Bien vu le plumage camouflage de plage!
Bien vu le plumage camouflage de plage!

La sterne

La sterne est également surnomée "hirondelle de mer"
La sterne est également appelée « hirondelle de mer »

L’albatros hurleur

Prise de bec autour du déjeuner en pleine mer, au large de Kaikoura
Prise de bec autour du déjeuner en pleine mer, au large de Kaikoura
Le fameux décollage de l'albatros, sur plusieurs dizaines de mètres
Le fameux décollage de l’albatros, sur plusieurs dizaines de mètres

L’albatros à cape blanche

salvin albatros
On le reconnait à son superbe maquillage des yeux et sa tête bien blanche

Le pétrel

pétrel
Le pétrel géant du Nord a un bec préhistorique!

Le pingouin bleu

pingouin bleu
C’est le plus petit pingouin, d’où son sobriquet de « manchot pygmée »

 

Les forestiers.

Le piwakawaka

Camera 14MP-9PC
Ce petit curieux a une superbe queue en éventail

Le colin de Californie

Cette petite caille a une formidable houpette composée de 6 plumes
Cette petite caille a une formidable houppette composée de 6 plumes.

Le cassican flûteur

Entièrement noir et blanc, ce type de passereau est endémique de l'Australie
Entièrement noir et blanc, ce type de passereau est endémique de l’Australie

Le merle noir

Celui-ci est un mâle. La femelle est marron est tachetée
Celui-ci est un mâle. La femelle est marron est tachetée

Le tieke

tieke
Ce créadion a été photographié dans le parc Zealandia près de Wellington

La grive tachetée

Peu farouche, elle est venue picorer des miettes juste à côté de moi
Peu farouche, elle est venue picorer des miettes juste à côté de moi

Le pukeko

Assi appelé poule des marais, le pukeko aime bien suivre les promeneurs
Aussi appelé « poule sultane », le pukeko aime bien suivre les promeneurs

Le weka

Oiseau non-volant, le weka fait penser au kiwi
Oiseau non-volant, le weka fait penser au kiwi

Le takahe

Encore un non-volant, le takahe est endémique de l'île du sud de la Nouvelle-Zélande
Encore un non-volant, le takahe est endémique de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande
Son bec massif lui permet de déterrer et arracher des racines
Son bec massif lui permet de déterrer et arracher des racines

Le tui

Grâce à ses cordes vocales exceptionnelles, le tui peut composer des dizaines de chants et même imiter la voix humaine
Grâce à ses cordes vocales exceptionnelles, le tui peut composer des dizaines de chants et même imiter la voix humaine

Le robin

Rapide, le robin se reconnait à ses pattes ultra fines par rapport à son corps
Rapide, le robin se reconnait à ses pattes, ultra fines par rapport à son corps

Le Tadorne de paradis

Les canards Tadorne de paradis sont inséparables. La tête noire appartient au mâle, la blanche à la femelle
Les canards Tadorne de paradis sont inséparables. La tête noire appartient au mâle, la blanche à la femelle

 

Les familiers.

Le pigeon

Le pigeon de Nouvelle-Zélande est bien plus dodu que nos piafs européens
Le pigeon de Nouvelle-Zélande est bien plus dodu et brillant que nos piafs européens

Le canard

On ne les présente plus, mais on est ravi de le voir ici aussi peupler les parcs et les campagnes
On ne les présente plus, mais on est ravi de le voir ici aussi peupler les parcs et les campagnes

L’oie

Ce duo d'oies sauvages était prêt à charger si on s'était approché
Ce duo d’oies sauvages était prêt à charger, mais on a su garder nos distances

Le cygne

Ce cygne noir a été photographié dans le parc Western Springs d'Auckland
Ce cygne noir a été photographié dans le parc Western Springs d’Auckland

 

Les « K »  plus rares

Le kiwi

Le kiwi est le plus timide de tous (être l’oiseau emblématique de toute une nation, on imagine mal la pression!) Du coup il ne sort que la nuit, et on n’a pas eu la chance de le croiser

Le kea

kea 2
Incroyablement espiègle, ce perroquet se lèche les babines (oui enfin le bec) et trottine
kea
Le dessous des ailes du kea est rouge vif

Le kaka

kaka
Bulldozer de la forêt, le kaka fait un boucan du diable. Il défriche des terrains entiers à coups de bec et de pattes.

Le kakapo

Ce perroquet de nuit trop lourd pour voler peut vivre jusqu’à 60 ans