Défi Topito

Topito, c’est ce site rigolo tenu par des potos déliro qui ont trouvé leur rue éponyme en Nouvelle-Zélande et m’ont mise au défi de prendre une photo avec la pancarte. Comme un signe, la rue qui porte le nom du site se trouve à 1h de route à peine de mon lieu de résidence. Oui, mais voilà, elle n’est pas pour autant sur une route principale, donc aucun bus n’y passe, et je n’ai pas de voiture. Me voilà partie dans une aventure qui pourrait être résumée par la fameuse citation bouddhiste « l’important n’est pas le but, mais le chemin ».

20130225_190056

Je me suis décidée à la dernière minute. Une amie m’a prévenue vers 13h qu’elle prenait la route pour Christchurch à 16h et qu’elle pourrait faire le petit détour sur Topito Road. Seulement ensuite, elle trace beaucoup plus au sud. Moi le lendemain, non seulement je travaille, mais en plus j’ai un rendez-vous pêche que je ne veux pas manquer, car c’est un deuxième défi (qui depuis a été relevé…je vous montre ça bientôt!) Je me mets donc en quête de trouver un lit à Chch (Christchurch). C’est sans compter sur le regain d’énergie de la haute saison touristique. J’appelle tous les hôtels encore ouverts (plus de la moitié ont été détruits dans le tremblement de terre de 2010) et ne trouve pas une couchette. Le défi semble reporté, jusqu’à ce que je tombe sur le Point Break backpacker, qui me propose une solution. Mais il faudra que j’amène mon sac de couchage, car c’est le lit de la dépanne! Évidemment je fonce, ravie de constater que ce petit défi se transforme en épopée.

Après une petite heure de route, nous trouvons Topito Road littéralement au milieu de nulle part, à Tuahiwi. Comble du charme, elle est sans issue. Au passage, grimper avec ferveur le poteau carré m’aura valu deux magnifiques bleus sur les cuisses.

En approchant de Chch, Steffie se confond en excuses, mais elle ne pourra pas me déposer au Point Break, c’est beaucoup trop loin du centre, à l’opposé de sa destination. Je prends donc un bus qui traverse la ville jusqu’à la côte de New Brighton, en essayant de profiter du coucher de soleil derrière les bâtisses et en m’imaginant siroter un apéro au bord de l’eau en arrivant. Que nenni! À 21h il fait nuit noire, la mer je ne l’entends même pas et le vent plus que frisquet me pousse à me retrancher vers ma couche de fortune, parce que j’ai oublié mon pull (oui et Pluto est le chien de Mickey, je sais). J’atterris dans un dortoir de 8 personnes qui ronflent déjà à l’unisson. Je décide de descendre travailler dans la salle commune.
En remontant, je règle mon alarme, gênée à l’idée de réveiller mes co-dormeurs à 5h du mat. En fait pas du tout, six d’entre eux se sont levés avant moi, mais pas tous en même temps. Bref, j’ai été réveillée quatre fois entre 3h30 et 5h. JOY

A 5h30 j’étais dans le bus qui devait m’amener vers un autre bus, en train de clavarder sur Yahoo messenger avec une collègue de bureau en France, à 12h et 19 000 km de là. Yawzaa!

topigif 2

Voir tous les défis

5 réponses sur “Défi Topito”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge