La vague du Saint Laurent

Un spot de surf dans le Saint Laurent, ça vous fait rire ? Pourtant tous ceux qui sont passés à Montréal en ont généralement entendu parler…On est allé voir pour nous-mêmes.
L’expédition comprend une longue balade qui longe le port…on a vu plus glamour comme promenade, le port de Montréal ayant une allure d’usine désaffectée. Mais une fois le beau crochet accompli, on arrive à la curiosité architecturale de l’île, Habitat 67. Ce sont des appartements de luxe, logés dans un bâtiment cubique volontairement gardé couleur béton fraîchement coulé. Les formes rappellent vaguement notre bon vieux CIV, en terne.
Le spot se trouve juste là, on y accède par un petit chemin derrière le terrain privé d’Habitat 67. Et c’est vrai que c’est impressionnant. 15 mètres en aval, le Saint Laurent est calme. 15 mètres en amont, le même calme plat. Mais à un endroit, quelques vagues se succèdent, peinant à démarrer ou moussant timidement. Les surfeurs nostalgiques s’acharneraient donc à pratiquer cette vague statique….On n’en a pas encore la confirmation, parce que notre expédition a eu lieu en fin d’après-midi hier, que le spot était à l’ombre, l’eau à moins de 10° et le remous trop calme. Mais le matin, il paraît qu’il y a plein de canards en combinaison.

Habitat 67, où un Rubik's cube décomposé
Habitat 67, où un Rubik’s cube décomposé
Les premiers remous,et la biosphère de l'Ile Sainte Hélène en fond.
Les premiers remous,et la biosphère de l’Ile Sainte Hélène en fond.
L'improbable wave
L’improbable wave
Sunset sur Montréal
Sunset sur Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge