WoOz Indian style

J’y pense toute la journée, j’en rêve la nuit. J’ai les chansons coincées dans la tête, je connais les dialogues par cœur. Je le chante, je le récite, je le décore, je le peins, je l’accessoirise, je l’habille, je l’éclaire, je le mets en scène. J’avais une vague idée du travail que ça représentait, mais j’étais loin de m’imaginer ce que ça coûterait. Pas en roupies, mais en énergie !
Dans 10 jours, on présente WoOz (the Wizard of Oz). Il y a deux jours, nous avions à peine commencé à peindre le premier décor, nous n’avions aucun costume, et certains des rôles principaux ne connaissaient toujours pas leurs lignes. Je m’arrachais les cheveux (si seulement ça pouvait être ceux qui sont restés rose depuis Holi), et toute l’énergie que je déployais me semblait perdue. En l’espace de deux jours, on a fait des progrès considérables, et j’ai repris confiance. Je déploie toujours autant d’énergie, mais maintenant elle m’apparait exponentielle.
Monter un spectacle de A à Z est une expérience formidable, surtout quand on fabrique au lieu d’acheter. Hier en retournant vers ma chambre, je suis passée devant le hangar dans lequel travaille le charpentier, et j’ai vu se dresser devant moi la porte que j’avais dessiné, dont j’ai besoin pour un décor. A partir de là j’ai vu que mes efforts aboutissaient, et je me suis sentie revigorée.
Aujourd’hui j’ai eu rendez-vous avec le tailleur, qui va façonner les 16 costumes que j’ai dessiné avec le tissu que j’ai acheté, et le monteur de la scène, qui installe une estrade, des coulisses et des escaliers selon mes instructions dans un décor naturel. Natalia a écrit et composé la musique. Elle travaille à présent avec les rôles principaux pour leurs solos et avec les classes entières pour quelques morceaux en chorale. Nous avons la majorité des accessoires, et une date pour les tests de son et éclairage. Les enfants n’ont plus besoin du script pour travailler, et ils commencent à connaître leurs déplacements. Quand le petit public qui assistait à la dernière répétition a ri pendant une scène, j’en ai eu des frissons. Alleluja ! Il reste beaucoup à faire, mais puisqu’on la joue Indian Style, 10 jours devraient suffire !

(Pour ceux qui se demandaient encore, après 4 mois, ce que je pouvais bien fabriquer en Inde, maintenant vous savez !)

Une pensée sur “WoOz Indian style”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge